cabinet d'avocats au service du sport et des athlètes sportifs depuis 1973
Paris 2024

Jeux Olympiques

JO

Slider

Pratiques anticoncurrentielles des Fédérations Internationales : les règles de l'ISU contraires aux règles de l'UE

Ajouté le, mardi, 27 septembre 2016 14:45

La Commission européenne a informé, le 27 septembre 2016, l’Union internationale de patinage (ISU) de sa conclusion préliminaire selon laquelle ses règles prévoyant que les athlètes s'exposent à de lourdes sanctions s'ils participent à des épreuves non autorisées sont contraires aux règles de l'UE en matière de pratiques anticoncurrentielles.

 

 

Selon les règlements en vigueur au sein de l'ISU, les patineurs ne peuvent prendre part à des épreuves internationales de patinage de vitesse (Jeux olympiques ou championnats du monde), "s'ils participent à des compétitions internationales de patinage de vitesse que l'ISU ne reconnaît pas".

Les patineurs enfreignant ces règles risquent une radiation à vie.

La Commission a alors ouvert une procédure à l'égard des règles d’éligibilité de cette Fédération en octobre 2015 suite à une plainte déposée par deux patineurs de vitesse professionnels néerlandais.

Des règles contraires au droit de l'UE…

La Commission estime à titre préliminaire que ces règles "restreignent la liberté commerciale des athlètes de façon indue et les incitent à ne pas participer à des épreuves de patinage de vitesse autres que celles organisées par l'ISU ou par ses membres (fédérations nationales)".

Ainsi, les nouveaux arrivants sur le marché (organisateurs de compétitions privées) se trouvent "dans l'impossibilité d’organiser d’autres épreuves internationales de patinage de vitesse parce qu’ils ne parviennent pas à attirer les meilleurs athlètes".

La Commission craint que le système de sanctions mis en place par l'ISU, "tel que modifié lors du congrès tenu par cette dernière en juin 2016", soit toujours trop répressif et empêche les non-membres d'organiser des compétitions internationales.

Si cette crainte est avérée, les règles d'éligibilité de l’ISU pourraient être contraires à l’article 101 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), qui interdit les pratiques anticoncurrentielles.

"Les instances sportives internationales jouent un rôle unique en ce qu'elles fixent les règles du jeu et garantissent le respect de règles de conduite. Elles veillent à la santé et à la sécurité des athlètes, mais aussi à l’intégrité des compétitions. Nous craignons que les sanctions que l'ISU impose aux patineurs à travers ses règles d’éligibilité visent non à préserver des normes sportives élevées, mais à maintenir le contrôle que l'ISU exerce sur le patinage de vitesse. L'ISU a à présent la possibilité de dissiper les craintes de la Commission", Mme Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence.

Le droit de l'UE applicable…

La Commission précise que, selon la jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne, "les règles sportives sont compatibles avec le droit de l'UE si elles poursuivent un objectif légitime et si les restrictions qu’elles créent sont inhérentes et proportionnées à la réalisation de cet objectif".

L'appréciation de ces règles est effectuée :

  • par les juridictions nationales et les autorités nationales de concurrence en ce qui concerne les organisations nationales,
  • par la Commission dans le cas de pratiques constatées au niveau international.

Selon le communiqué de presse, de nombreux litiges portant sur des règles sportives ont "principalement trait à des questions liées à la gouvernance du sport, c’est-à-dire aux relations entre les différentes parties prenantes appartenant ou étroitement liées à la structure chapeautée par les fédérations sportives" (violation des règlements en matière de lutte contre le dopage ou de matchs truqués,…).

L'article 101 du TFUE interdit les accords anticoncurrentiels. Sa mise en œuvre est définie dans le règlement sur les ententes et abus de position dominante (règlement (CE) n°1/2003), qui peut être appliqué par la Commission et par les autorités nationales de concurrence des États membres de l'UE.

La suite de la procédure…

La Commission précise que l’envoi d’une communication des griefs ne préjuge pas de l’issue de l’enquête.

La communication des griefs est une simple étape des enquêtes menées par la Commission.

Elle informe par écrit les parties concernées des griefs soulevés à leur encontre. Celles-ci peuvent alors :

  • examiner les documents versés au dossier de la Commission,
  • répondre par écrit,
  • demander à être entendues afin de faire part de leurs observations.

La Commission n'est tenue par aucun délai légal pour conclure ses enquêtes relatives à des comportements anticoncurrentiels.

 

Retrouvez le Communiqué de presse de l'ISU suite à cette communication.

 

Lu 6029 fois Dernière modification le dimanche, 20 novembre 2016 01:08

Recherche juridique

derniers articles juridiques

GRILLE LISTE

Selon la CEDH, le système de localisation des sportifs ne viole pas l'article 8 de la CESDH

Jan 18, 2018
La Cour Européenne des Droits de l'Homme estime, dans un arrêt n° 48151/11, en date du 18 janvier 2018, que l'État français, en imposant un système de localisation aux sportifs, ne viole pas…

Conseil de l'Europe : le rapport de la député Anne BRASSEUR sur le mode de gouvernance de la FIFA

Jan 16, 2018
Madame Anne Brasseur, parlementaire européenne, a rendu un rapport relatif à la "bonne gouvernance dans le football" réalisé pour le compte de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).…

E-sport : le gouvernement délivre les premiers agréments

Jan 10, 2018
Le 5 janvier 2018, le Ministère de l'Économie et des Finances et le Secrétariat d'État chargé du Numérique ont agréé les sociétés GamersOrigin, LDLC Event et l'Olympique Lyonnais pour l'emploi de…

Commission européenne : l'UIP sanctionnée pour pratiques anticoncurrentielles

Jan 05, 2018
Le 8 décembre 2017, la Commission européenne a décidé que les règles d'éligibilité de l'Union internationale de patinage (UIP) ou International Skating Union (ISU) qui prévoient des sanctions sévères…

Assemblée Nationale : adoption du projet de "Loi Olympique"

Déc 22, 2017
Le mercredi 20 décembre 2017, les députés ont voté à une large majorité l'adoption du projet de Loi "relatif à l’organisation des jeux Olympiques et Paralympiques 2024" qui viendra réguler les Jeux…

Assemblée Nationale : rejet de la proposition de Loi sur la taxation des transferts des sportifs professionnels

Déc 07, 2017
A la suite de l'adoption d'une motion de rejet préalable, l'Assemblée Nationale a rejeté ce jour, 07 décembre 2017, la proposition de Loi "visant à instaurer une taxe sur les transferts de sportifs…

CoSMoS : finalisation de l'accord sur le forfait-jours des salariés non-cadres du secteur du sport

Nov 16, 2017
Le 3 novembre 2017, le CoSMoS, en partenariat avec les associations syndicales, a finalisé le projet d'accord autorisant le forfait-jours pour les personnels non-cadres du secteur du sport.

E-sport : le nouveau contrat de travail pour les joueurs professionnels

Nov 10, 2017
L'E-sport a été consacré par la Loi pour une République numérique n° 2016-1321 du 7 octobre 2016. La Loi prévoit un cadre légal particulier concernant les contrats de travail à durée déterminée…

Football : signature d'un accord entre la FIFPro et la FIFA sur les transferts des footballeurs professionnels

Nov 08, 2017
Lundi 6 novembre 2017, la FIFPro (Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels) a signé deux accords avec la FIFA reconnaissant aux joueurs de football de nouvelles garanties dans le…

Promesse d'embauche de sportifs : la volonté des parties comme critère déterminant retenue par la Cour de cassation

Oct 30, 2017
La Chambre sociale de la Cour de cassation, par deux arrêts en date du 21 septembre 2017 (n°16-20103 et n°16-20104), a précisé les définitions respectives de l’offre et de la promesse unilatérale de…

MàJ - Assemblée Nationale : proposition de Loi sur la taxation des transferts des sportifs professionnels

Oct 19, 2017
Le 3 octobre 2017, une proposition de Loi "visant à instaurer une taxe sur les transferts de sportifs professionnels" a été enregistrée à la Présidence de l'Assemblée Nationale.

Paris sportifs en ligne : la FdJ condamnée

Oct 13, 2017
Par un arrêt n° 15/04295 en date du 25 avril 2017, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné la Française des Jeux (FdJ) au paiement des gains au profit d'un parieur. En effet, l'erreur sur…
Contact :

15 Blvd Richard Lenoir
75011 Paris
France

Tel 33 (0)1 48 05 15 66
Fax 33 (0)1 43 57 99 18

nous contacter

 

NEWSLETTER

Suivre l'actualité juridique en droit du sport en vous abonnant à nos newsletters gratuites : 

   - "L'Avocat du sport" (version française)
   - "L'avocat du sport" (version anglaise)

 

S'Abonner

 

 

Nous avons 287 invités et aucun membre en ligne