cabinet d'avocats au service du sport et des athlètes sportifs depuis 1973
Paris 2024

Jeux Olympiques

JO

Slider

La Fédération Française de Football gagne une bataille contre Viagogo

Ajouté le, lundi, 07 juillet 2014 13:18

Le fait pour une société de mettre en vente des billets de matches, notamment de l'Équipe de France de football, alors qu'elle ne dispose pas de l'autorisation de la Fédération, qui bénéficie du monopole d'exploitation de ces rencontres sur le territoire national, constitue une faute engageant sa responsabilité délictuelle. Tel est en substance, la décision rendue par le Tribunal de Grande Instance de Paris le 20 mai 2014.

Retour sur les faits…

Les 9 et 10 mars 2011, la Fédération Française de Football a mis en demeure Viagogo de retirer de son site internet l’offre de vente de billets de matches pour la finale de la Coupe de France.

En 2013, la Fédération a refusé de conclure un partenariat avec Viagogo concernant la vente de billets des matches de football qu’elle organise sur le territoire national. Viagogo a cependant continué de proposer des billets pour certains matches oraganisés par la Fédération.

En octobre 2013, la FFF l'a alors mise en demeure de procéder au retrait immédiat des billets pour le match France-Ukraine.

En novembre 2013, la Fédération l’a de nouveau mise en demeure de retirer de la vente les billets pour le match France-Pays-Bas.

Le 15 novembre 2013, Viagogo a refusé de retirer de la vente les billets concernés, au motif qu’elle ne contreviendrait à aucune réglementation américaine.

La Fédération Française de Football a alors fait assigner à jour fixe, le 12 décembre 2013, la société Viagogo devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Le monopole d'exploitation de la Fédération ….

La Fédération considère que Viagogo n'avait pas seulement la qualité d’"hébergeur" de la vente des billets mais était bien un "éditeur", en réalisant une promotion active des événements sportifs (création d’une section matches amicaux, rédaction de textes d’accroche, envoi de mails de prospection à ses abonnés, …). La Société jouerait donc "un rôle important dans la réalisation des transactions qu’elle optimise et sécurise contre rémunération".
De plus, la Fédération Française de Football rappelle qu'elle est propriétaire des droits d’exploitation des rencontres ce qui "inclut le droit de commercialiser les billets des compétitions qu’elle organise". Elle est ainsi seule à pouvoir autoriser des tiers à revendre des billets.

Le Tribunal confirme cette position en rappelant l’article L.333-1 du Code du sport qui "confère à la FFF un monopole d’exploitation des matchs amicaux et qualificatifs des Équipes de France, masculine, féminine, junior, espoir ou sénior, ainsi que la Coupe de France, qu’elle organise en France, de sorte qu’elle est seule habilitée à commercialiser les billets afférents à ces différentes compétitions".

La revente non autorisée, ... pénalement répréhensible …

Le Tribunal précise également que l’article L.313-6-2 du Code pénal "réprime le fait, d’une façon habituelle, de vendre, d’offrir à la vente ou d’exposer en vue de la vente ou de la cession ou de fournir les moyens en vue de la vente ou de la cession des titres d’accès une manifestation sportive", "de manière habituelle et sans l’autorisation […] de l’organisateur ou du propriétaire des droits d’exploitation de cette manifestation".

Or, Viagogo ne disposait d’aucun accord de la Fédération Française de Football. Pourtant, cela ne l'empêchait pas de proposer à la vente des billets de "matchs internationaux se déroulant au Stade de France, impliquant l’Equipe de France, à des prix choisis par le vendeur, pouvant très largement excéder le montant nominal des billets".

Pour le Tribunal, cette situation pose "manifestement un problème sécuritaire", la Fédération ne pouvant ainsi pas contrôler l’identité des détenteurs de billets le jour des matchs.

Un problème d'image se pose également pour la Fédération Française de Football, "le public étant en droit de s’interroger sur le fait que, alors qu’elle dispose du monopole d’exploitation des matchs de l’équipe de France, elle laisse se vendre des billets, très au dessus de leur valeur nominale, sur un site commercial, qui perçoit des commissions substantielles, de 10 % sur le vendeur et de 15% sur l’acheteur, au total 25 %, tout en apportant une garantie de paiement et de validité des billets cédés".

Pas d'abus de position dominante…

De plus, le Tribunal rejette l'argumentaire de la société Vaigogo qui considérait que la Fédération Française de Football était en position dominante sur le marché. En effet, "dès lors que les matchs de l’équipe de France masculine ne représentent que quelques matchs par an et que le marché pertinent (…) apparaît davantage être celui des matchs de football en général, où la FFF est en concurrence avec tous les clubs de football", la Fédération ne peut être considérée en position dominante sur le marché.

La responsabilité délictuelle de Viagogo…

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a considéré que "la société Viagogo, en acceptant et promouvant malgré diverses mises en demeure de la FFF, la mise en vente de billets de matchs de l’équipe de France, dont la revente est interdite, a violé son monopole d’exploitation", faute "engageant sa responsabilité délictuelle".
Cependant, le Tribunal précise que la Fédération Française de Football n’a pas subi "de préjudice matériel, puisqu’elle a pu retirer de la vente de ces billets leur valeur nominale". Aucun dommage intérêt n'est donc alloué à ce titre.
En revanche, pour le Tribunal, "il existe un préjudice moral résultant de l’atteinte à l’image de la FFF, résultant de la découverte sur le site de la société Viagogo, par la clientèle des matchs de l’équipe de France, de billets la concernant à des prix très excessifs par rapport à leur montant nominal". Ce préjudice est évalué à la somme de 50 000 euros.

Télécharger les pièces jointes :
Lu 6453 fois Dernière modification le lundi, 26 décembre 2016 15:01

Recherche juridique

derniers articles juridiques

GRILLE LISTE

Jeux Olympiques 2018 : confirmation de la suspension par le Tribunal Arbitral du Sport pour le curleur russe Aleksandr…

Fév 22, 2018
Le Comité International Olympique (CIO) et la World Curling Federation (WCF) ont formé une demande devant la Division antidopage de la Chambre ad hoc du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), délocalisée…

Forum International du Sport - 2ème édition - Les défis du sport 2018

Fév 20, 2018
Les 21, 22 et 23 mars 2018, la 2ème édition du Forum International du Sport est organisée à Limoges, à l'Ester Technopole, pour analyser les grands enjeux du monde du sport.

Football, finance and the law - La régulation financière dans le football professionnel

Fév 16, 2018
Les 2 et 3 mars 2018, se tiendra à Liège (Belgique) une conférence sur les problématiques de régulation financière dans le football professionnel.

JO de PyeongChang : le TAS rejette l'appel des athlètes et entraîneurs russes

Fév 09, 2018
Le 1er février 2018, le Tribunal Arbitral du Sport avait annulé les sanctions prononcées par le Comité International Olympique à l'égard de 28 athlètes russes soupçonnés d'avoir bénéficié du système…

Conseil Constitutionnel : l'absence de séparation des fonctions de poursuite et de jugement de l'AFLD est contraire à…

Fév 02, 2018
Selon décision du 2 février 2018 ( n°2017-688), le Conseil Constitutionnel, saisi d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), a déclaré l'article L. 232-22 3° du Code du sport contraire à…

Jeux Olympiques d'Hiver : Ouverture de la division d'arbitrage ad hoc du Tribunal Arbitral du Sport

Jan 31, 2018
Le Tribunal Arbitral du Sport a ouvert sa division d'arbitrage ad hoc en vue des Jeux Olympiques de Pyeongchang du 9 au 25 février 2018.

6th AIAF Congress in Lausanne - Footballers' Contracts Making them & Breaking them

Jan 25, 2018
L’Association Internationale des Avocats du Football organise la sixième édition de son Congrès Annuel les 18 et 19 septembre 2018 à Lausanne (SUISSE). Le Congrès aura lieu à l'Olympic Museum.

Forum SportColl, 2ème édition, 6 - 8 février 2018

Jan 25, 2018
Le Forum SportColl aura lieu du 6 au 8 février à la Sud de France Arena à Montpellier.

SIGA Sport Integrity Forum - Rome - 30 Janvier 2018

Jan 23, 2018
La 3ème édition du SIGA Sport Integrity Forum aura lieu le 30 janvier 2018 à Rome. Le Forum traitera, entre autres, des sujets suivants : la corruption du sport, la propriété des clubs, les…

Selon la CEDH, le système de localisation des sportifs ne viole pas l'article 8 de la CESDH

Jan 18, 2018
La Cour Européenne des Droits de l'Homme estime, dans un arrêt n° 48151/11, en date du 18 janvier 2018, que l'État français, en imposant un système de localisation aux sportifs, ne viole pas…

MàJ - Conseil de l'Europe : le rapport de la député Anne BRASSEUR sur le mode de gouvernance de la FIFA

Jan 16, 2018
Madame Anne Brasseur, parlementaire européenne, a rendu un rapport relatif à la "bonne gouvernance dans le football" réalisé pour le compte de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).…

E-sport : le gouvernement délivre les premiers agréments

Jan 10, 2018
Le 5 janvier 2018, le Ministère de l'Économie et des Finances et le Secrétariat d'État chargé du Numérique ont agréé les sociétés GamersOrigin, LDLC Event et l'Olympique Lyonnais pour l'emploi de…
Contact :

15 Blvd Richard Lenoir
75011 Paris
France

Tel 33 (0)1 48 05 15 66
Fax 33 (0)1 43 57 99 18

nous contacter

 

NEWSLETTER

Suivre l'actualité juridique en droit du sport en vous abonnant à nos newsletters gratuites : 

   - "L'Avocat du sport" (version française)
   - "L'avocat du sport" (version anglaise)

 

S'Abonner

 

 

Nous avons 741 invités et aucun membre en ligne