cabinet d'avocats au service du sport et des athlètes sportifs depuis 1973
Paris 2024

Jeux Olympiques

JO

Slider

"Avocats et Agents sportifs" : 3 questions à Maître Christophe Bertrand avant le Salon LEXposia 2012

Ajouté le, lundi, 29 octobre 2012 18:21

Maître Christophe Bertrand interviendra jeudi 16 novembre 2012 lors du salon LEXposia 2012 dans le cadre de la conférence "Quelles compétences et quelles relations dans le placement des sportifs professionnels"

 

Retrouvez ici l'interview de Maître Christophe Bertrand sur le site présentant la conférence,
Retrouvez ici le Programme de la conférence et inscription

 

L’agent sportif est un courtier qui met en relation les joueurs avec des clubs, de l’autre, l’avocat est un mandataire chargé de veiller aux intérêts de son client. Si l’avocat n’est qu’un intermédiaire alors il se trompe de métier. Son statut et sa déontologie lui interdisent toutes activités commerciales de manière habituelle.

 

Pourquoi avez-vous accepté l’invitation au Salon LEXposia pour la table ronde consacrée aux « avocats et agents sportifs » ?
Aujourd’hui, on a tendance à confondre les métiers d’agents sportifs et d’avocats mandataires de sportifs, au point que peu s’interrogent sur le rôle de l’agent et celui de l’avocat. Pour moi, ce sont deux métiers très différents. D’un côté, l’agent sportif est un courtier qui met en relation les joueurs avec des clubs, de l’autre, l’avocat est un mandataire chargé de veiller aux intérêts de son client. Si l’avocat n’est qu’un intermédiaire alors il se trompe de métier. Son statut et sa déontologie lui interdisent toutes activités commerciales de manière habituelle.

 

Quelle place représente le droit du sport dans votre cabinet ?
Notre spécificité est la défense des sportifs. Nous sommes un des rares cabinets en France, à ne traiter que des affaires liées au sport. Quand il fût créé en 1973 par mon père, le cabinet était d’ailleurs un des premiers à consacrer 100 % de ses dossiers aux sportifs. Le sport c’est aussi une histoire de famille pour nous, puisque mon grand-père fut lui à l’origine de la création de nombreux syndicats de sportifs professionnels, dont l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) en 1961.

 

Les statuts des agents et des avocats mandataires doivent-ils être réformés selon vous ?
En tout cas, certainement pas de la manière envisagée par le dernier avant-projet de loi en la matière. Certains d’entre nous semblent être favorables à ce que l’avocat mandataire de sportifs puisse empiéter sur les missions d’intermédiation des agents, ou du moins que leur statut soit assoupli. D’autres sont au contraire favorables à une délimitation stricte. Je pense que les intervenants de la table ronde reflèteront les interrogations que nous avons actuellement sur les limites de notre activité dans ce domaine. Personnellement, je suis favorable au statut de l’avocat mandataire de sportifs. Cependant, si on admet que l’un peut exercer à titre accessoire des missions de l’autre, il faudra en tirer toutes les conséquences et mettre en place des garde-fous afin que, pour chacune de ces professions, l’accessoire ne devienne pas le principal. Donc, réformer peut-être, clarifier certainement.

 

Lu 5428 fois Dernière modification le samedi, 24 décembre 2016 00:52

Recherche juridique

Contact :

15 Blvd Richard Lenoir
75011 Paris
France

Tel 33 (0)1 48 05 15 66
Fax 33 (0)1 43 57 99 18

nous contacter

 

NEWSLETTER

Suivre l'actualité juridique en droit du sport en vous abonnant à nos newsletters gratuites : 

   - "L'Avocat du sport" (version française)
   - "L'avocat du sport" (version anglaise)

 

S'Abonner

 

 

Nous avons 282 invités et aucun membre en ligne