cabinet d'avocats au service du sport et des athlètes sportifs depuis 1973
Paris 2024

Jeux Olympiques

JO

Slider

E-sport : le nouveau contrat de travail pour les joueurs professionnels A la Une

Ajouté le, vendredi, 10 novembre 2017 16:51

L'E-sport a été consacré par la Loi pour une République numérique n° 2016-1321 du 7 octobre 2016. La Loi prévoit un cadre légal particulier concernant les contrats de travail à durée déterminée spécifique aux joueurs professionnels salariés de jeu vidéo compétitif.

Après notre article consacré au cadre juridique des compétitions, il convient donc désormais de revenir sur les contrats de travail spécifiques à l'e-sport.

L'option d'affilier l'e-sport à un régime préexistant …

Le "pdfrapport", établi par Rudy Salles (Député des Alpes-Maritimes) et Jérôme Durain (Sénateur de Saône-et-Loire) au préalable de l'adoption de la nouvelle Loi, préconisait d'"intégrer, par décret, la pratique compétitive du jeu vidéo aux secteurs mentionnés à l’article D. 1242-1 du code du travail". Ainsi, le jeu vidéo deviendrait l'un des secteurs d'activité dans lesquels des contrats à durée déterminée peuvent être conclus pour les emplois pour lesquels il est d'usage constant de ne pas recourir au contrat à durée indéterminée en raison de la nature de l'activité exercée et du caractère par nature temporaire de ces emplois, parmi lesquels le sport professionnel est cité.

Ce rapport présentait une deuxième option, qu'il privilégiait à la première, à savoir "rendre applicable à la pratique compétitive du jeu vidéo les articles L. 222-2 à L. 222-644 du code du sport au cas des compétiteurs professionnels de jeu vidéo et des sociétés ou associations qui les emploient".

Néanmoins, cette proposition impliquait de reconnaître à l'e-sport la qualité de sport, ce qui n'était pas évident pour le législateur. Il a donc préféré créer un nouveau contrat de travail à durée déterminée, s'inspirant fortement du CDD spécifique applicable au secteur sportif.

Un nouveau régime spécifique à l'e-sport …

L'article 102 de la Loi pour une République numérique prévoit que "tout contrat par lequel une association ou une société bénéficiant de l'agrément […], moyennant rémunération, le concours d'un joueur [professionnel salarié de jeu vidéo compétitif] est un contrat de travail à durée déterminée".

Le joueur professionnel est alors défini comme " toute personne ayant pour activité rémunérée la participation à des compétitions de jeu vidéo dans un lien de subordination juridique avec une association ou une société bénéficiant d'un agrément du ministre chargé du numérique […]".

Concernant la durée des contrats de travail spécifiques à l'E-sport, la Loi dispose qu'elle ne peut être "inférieure à la durée d'une saison de jeu vidéo compétitif" à savoir douze mois, ni être supérieure à cinq années. Les dates de début et de fin de saison sont définies par voie réglementaire en fonction du jeu vidéo utilisé ou du circuit de compétition concerné, comme en dispose l'article 10 du décret n° 2017-872 du 9 mai 2017 relatif au statut des joueurs professionnels salariés de jeux vidéo compétitifs.

La Loi prévoit la possibilité de déroger à ce minimum légal de durée du contrat de travail uniquement si le contrat est conclu en cours de saison et sous deux conditions :

- Le contrat doit courir "au minimum jusqu'au terme de la saison de jeu vidéo"
- "Il est conclu pour assurer le remplacement d'un joueur professionnel de jeu vidéo en cas d'absence du joueur professionnel ou de suspension de son contrat de travail".

De même, l'article 9 du décret dispose qu'"un contrat de travail à durée déterminée peut être signé pour une durée de moins de douze mois en vue de :

1° La création d'une équipe pour concourir sur un jeu nouvellement lancé ;
2° La création d'une équipe pour concourir sur un jeu où aucune autre équipe existante de l'employeur ne dispute de compétitions dans le même circuit de compétition ;
3° La création d'un nouveau poste dans une équipe existante."

La Loi prévoit enfin les dispositions obligatoires devant être mentionnées dans le contrat de travail à savoir :

1° L'identité et l'adresse des parties ;
2° La date d'embauche et la durée pour laquelle il est conclu ;
3° La désignation de l'emploi occupé et les activités auxquelles participe le salarié ;
4° Le montant de la rémunération et de ses différentes composantes, y compris les primes et accessoires de salaire s'il en existe ;
5° Les noms et adresses des caisses de retraite complémentaire et de prévoyance et de l'organisme assurant la couverture maladie complémentaire ;
6° L'intitulé des conventions ou accords collectifs applicables."

Le contrat de travail doit ensuite être transmis par l'employeur au joueur professionnel de jeu vidéo compétitif au plus tard deux jours ouvrables après l'embauche.

A défaut du respect des dispositions légales et règlementaire et des mentions obligatoires, le contrat de travail est réputé conclu à durée indéterminée.

Alors que le "rapport-étape" préconisait un renvoi aux régimes préexistants au profit de l'e-sport, le législateur a préféré lui accorder un contrat de travail à durée déterminée qui lui est propre, permettant ainsi de construire un cadre légal précis au profit de tous les professionnels du secteur du jeu vidéo.

Lu 530 fois Dernière modification le vendredi, 10 novembre 2017 17:44

Recherche juridique

derniers articles juridiques

GRILLE LISTE

CoSMoS : finalisation de l'accord sur le forfait-jours des salariés non-cadres du secteur du sport

Nov 16, 2017
Le 3 novembre 2017, le CoSMoS, en partenariat avec les associations syndicales, a finalisé le projet d'accord autorisant le forfait-jours pour les personnels non-cadres du secteur du sport.

Football : signature d'un accord entre la FIFPro et la FIFA sur les transferts des footballeurs professionnels

Nov 08, 2017
Lundi 6 novembre 2017, la FIFPro (Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels) a signé deux accords avec la FIFA reconnaissant aux joueurs de football de nouvelles garanties dans le…

Promesse d'embauche de sportifs : la volonté des parties comme critère déterminant retenue par la Cour de cassation

Oct 30, 2017
La Chambre sociale de la Cour de cassation, par deux arrêts en date du 21 septembre 2017 (n°16-20103 et n°16-20104), a précisé les définitions respectives de l’offre et de la promesse unilatérale de…

Assemblée Nationale : proposition de Loi sur la taxation des transferts des sportifs professionnels

Oct 19, 2017
Le 3 octobre 2017, une proposition de Loi "visant à instaurer une taxe sur les transferts de sportifs professionnels" a été enregistrée à la Présidence de l'Assemblée Nationale.

Paris sportifs en ligne : la FdJ condamnée

Oct 13, 2017
Par un arrêt n° 15/04295 en date du 25 avril 2017, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné la Française des Jeux (FdJ) au paiement des gains au profit d'un parieur. En effet, l'erreur sur…

E-sport : le cadre juridique des compétitions

Oct 09, 2017
Alors que le PSG qualifiait son équipe de Rocket League pour les Mondiaux, le Secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, a annoncé, à Rennes, le 3 octobre 2017, vouloir développer l'e-sport en…

LNR : nouvelle réglementation sur la sollicitation d'un joueur de Rugby en cours de contrat

Sep 25, 2017
Le Comité Directeur de la Ligue Nationale de Rugby (LNR) - qui dirige le Top 14 et la Pro D2 - a décidé, le 19 septembre 2017, d'encadrer les sollicitations de joueurs et entraîneurs sous contrat.

Code du sport : modification des dispositions de la partie réglementaire

Sep 01, 2017
Le Décret n°2017-1269 du 9 août 2017 (publié au JO du 11 août 2017) simplifie, actualise et corrige diverses dispositions de la partie réglementaire du code du sport. Un arrêté du 24 août 2017…

Dopage : confirmation d'une sanction de l'AFLD contre un entraîneur s'étant opposé au contrôle de nageuses

Aoû 28, 2017
Le Conseil d'État, aux termes d'une ordonnance du 25 août 2017, rejette la demande en référé d'un entraîneur de natation suspendu par l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) au motif…

Football : vers un changement de règles majeur aux États-Unis ?

Aoû 09, 2017
Le Club du Miami FC a indiqué avoir saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) afin de contraindre la Fédération Américaine de Football (US Soccer Federation, USSF) d'introduire le système de…

L’AMA publie la feuille de route vers la conformité au Code Mondial Antidopage de RUSADA

Aoû 03, 2017
L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié, le 2 août 2017, la Feuille de route vers la conformité au Code Mondial Antidopage (le Code) de l’Agence antidopage de Russie (RUSADA).

Football : confirmation de la rétrogradation du Sporting Club Bastia en National 1

Juil 28, 2017
Selon un communiqué de presse, le Tribunal administratif de Paris annonce que le juge des référés a rejeté la requête du club corse par une ordonnance du 27 juillet 2017. Le SC Bastia est donc…
Contact :

15 Blvd Richard Lenoir
75011 Paris
France

Tel 33 (0)1 48 05 15 66
Fax 33 (0)1 43 57 99 18

nous contacter

 

NEWSLETTER

Suivre l'actualité juridique en droit du sport en vous abonnant à nos newsletters gratuites : 

   - "L'Avocat du sport" (version française)
   - "L'avocat du sport" (version anglaise)

 

S'Abonner

 

 

Nous avons 240 invités et aucun membre en ligne