cabinet d'avocats au service du sport et des athlètes sportifs depuis 1973
Paris 2024

Jeux Olympiques

JO

Slider

Nationalité sportive : comment changer d'équipe nationale ? Le football (1)

Ajouté le, mardi, 03 février 2015 12:08

La présence de l'équipe du Qatar en finale du championnat du Monde de Handball a mis en lumière la réglementation de la Fédération Internationale de Handball concernant la possibilité pour un sportif de changer d'équipe nationale.

Qu'en est-il dans les autres sports ?

Retrouvez cette semaine notre étude sur les réglementations des sports majeurs.

Premier épisode avec le football.
(voir également notre article sur le rugby)

Selon l'article 1 de l'Annexe 1 du Commentaire du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA, "la nationalité d’un joueur détermine pour l’équipe représentative de quelle association il est qualifié et peut être convoqué".

Cependant, la FIFA prévoit plusieurs cas où un footballeur peut représenter, au cours de sa carrière, plusieurs équipes nationales.

Le principe…

L'article 5 du Règlement d'application des Statuts FIFA précise que "tout joueur possédant à titre permanent la nationalité d’un pays et ne dépendant pas d’un lieu de résidence dans un pays donné est qualifié pour jouer dans les équipes représentatives de l’association dudit pays".

De plus, tout joueur qui a déjà pris part à un match international avec une sélection nationale "de quelque catégorie que ce soit ou de toute discipline de football que ce soit" ne pourra plus être aligné en match international avec une autre sélection nationale, sauf en cas d’exceptions comme stipulé à l’article 8 du même Règlement.

Les exceptions…

Première exception, l'article 8 précise ainsi qu'un joueur qui "possède plusieurs nationalités, en reçoit une nouvelle ou est autorisé à jouer pour plusieurs équipes représentatives en raison de sa nationalité", peut alors obtenir le droit de jouer en match international pour une autre équipe nationale mais seulement "une seule fois".

Pour cela le joueur devra remplir plusieurs critères :

  • le joueur n’a pas encore disputé de match international « A » dans le cadre d’une compétition officielle pour l'équipe nationale dont il relève jusqu’au moment de la demande, "et il était déjà au bénéfice de la nationalité qu’il souhaite désormais représenter, au moment de sa première entrée en jeu (intégrale ou partielle) dans un match international d’une compétition officielle" ;
  • il ne pourra pas jouer avec sa nouvelle équipe nationale "dans toute compétition à laquelle il a déjà participé" avec son ancienne équipe.

La seconde exception, concerne un joueur qui aurait perdu la nationalité de sa première équipe nationale "sans son consentement ou contre sa volonté en raison d’une décision gouvernementale". Dans ce cas il pourra alors demander le droit de joueur pour une équipe nationale "dont il a ou a acquis la nationalité".

 

Les conditions à remplir…

Certaines nationalités permettent à un joueur de représenter plus d’une association. Dans ce cas, il devra remplir l'une des conditions suivantes :

  • il est né sur le territoire de l’association concernée ;
  • sa mère ou son père biologique est né(e) sur le territoire de l’association concernée ;
  • sa grand-mère ou son grand-père est né(e) sur le territoire de l’association concernée ;
  • il a vécu sur le territoire de l’association concernée au moins deux années consécutives.

Les mêmes conditions sont applicables dans le cas où un joueur souhaiterait obtenir une nouvelle nationalité. Cependant, le joueur devra avoir "vécu sur le territoire de l’association en question au moins cinq années consécutives après ses 18 ans".

 

Les nationalités partagées…

L'Annexe 2 du Commentaire du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs précise que "au vu de leur nationalité, certains joueurs seraient théoriquement qualifiés pour l’équipe nationale de plusieurs associations".

En effet, "certains pays n’ont pas de nationalité propre mais ont adopté celle d’un autre pays pour des raisons historiques. Les cas visés sont au nombre de six. Il s’agit des nationalités française, britannique, néerlandaise, chinoise, danoise et de celle des États-Unis d’Amérique. Vingt-cinq associations sont concernées".

La FIFA prévoit une liste précise de pays concernés :

  • Nationalité américaine : Samoa américaines, Guam, Porto-Rico, États-Unis, Iles Vierges américaines
  • Nationalité britannique : Anguilla, Bermudes, Iles Vierges britanniques, îles Caïmans, Angleterre, Montserrat, Irlande du Nord, Écosse, Turks et Caicos, Pays de Galles
  • Nationalité chinoise : Chine, Hongkong, Macao
  • Nationalité danoise : Danemark, îles Féroé
  • Nationalité française : France, Tahiti
  • Nationalité hollandaise : Aruba, Pays-Bas, Antilles néerlandaises"

 

L'exception britannique…

Une dernière exception concerne les quatre Fédérations britanniques. Celles-ci "ont conclu un accord spécial dans lequel sont stipulées les conditions à remplir pour jouer dans leurs équipes nationales respectives. Outre qu’il doit avoir la nationalité britannique, le joueur doit remplir au moins l’une des conditions ci-après :

  • être né sur le territoire de l’association en question ;
  • avoir sa mère ou son père biologique né sur le territoire de l’association en question ;
  • avoir sa grand-mère ou son grand-père né sur le territoire de l’association en question".

De plus, si un joueur détient un passeport britannique mais n’a pas avec le territoire britannique de lien tel que décrit ci-dessus, "il peut choisir pour laquelle des associations britanniques il souhaite jouer".

 

Lu 14220 fois Dernière modification le lundi, 26 décembre 2016 17:10

Recherche juridique

derniers articles juridiques

GRILLE LISTE

CoSMoS : finalisation de l'accord sur le forfait-jours des salariés non-cadres du secteur du sport

Nov 16, 2017
Le 3 novembre 2017, le CoSMoS, en partenariat avec les associations syndicales, a finalisé le projet d'accord autorisant le forfait-jours pour les personnels non-cadres du secteur du sport.

E-sport : le nouveau contrat de travail pour les joueurs professionnels

Nov 10, 2017
L'E-sport a été consacré par la Loi pour une République numérique n° 2016-1321 du 7 octobre 2016. La Loi prévoit un cadre légal particulier concernant les contrats de travail à durée déterminée…

Football : signature d'un accord entre la FIFPro et la FIFA sur les transferts des footballeurs professionnels

Nov 08, 2017
Lundi 6 novembre 2017, la FIFPro (Fédération Internationale des Footballeurs Professionnels) a signé deux accords avec la FIFA reconnaissant aux joueurs de football de nouvelles garanties dans le…

Promesse d'embauche de sportifs : la volonté des parties comme critère déterminant retenue par la Cour de cassation

Oct 30, 2017
La Chambre sociale de la Cour de cassation, par deux arrêts en date du 21 septembre 2017 (n°16-20103 et n°16-20104), a précisé les définitions respectives de l’offre et de la promesse unilatérale de…

Assemblée Nationale : proposition de Loi sur la taxation des transferts des sportifs professionnels

Oct 19, 2017
Le 3 octobre 2017, une proposition de Loi "visant à instaurer une taxe sur les transferts de sportifs professionnels" a été enregistrée à la Présidence de l'Assemblée Nationale.

Paris sportifs en ligne : la FdJ condamnée

Oct 13, 2017
Par un arrêt n° 15/04295 en date du 25 avril 2017, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné la Française des Jeux (FdJ) au paiement des gains au profit d'un parieur. En effet, l'erreur sur…

E-sport : le cadre juridique des compétitions

Oct 09, 2017
Alors que le PSG qualifiait son équipe de Rocket League pour les Mondiaux, le Secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, a annoncé, à Rennes, le 3 octobre 2017, vouloir développer l'e-sport en…

LNR : nouvelle réglementation sur la sollicitation d'un joueur de Rugby en cours de contrat

Sep 25, 2017
Le Comité Directeur de la Ligue Nationale de Rugby (LNR) - qui dirige le Top 14 et la Pro D2 - a décidé, le 19 septembre 2017, d'encadrer les sollicitations de joueurs et entraîneurs sous contrat.

Code du sport : modification des dispositions de la partie réglementaire

Sep 01, 2017
Le Décret n°2017-1269 du 9 août 2017 (publié au JO du 11 août 2017) simplifie, actualise et corrige diverses dispositions de la partie réglementaire du code du sport. Un arrêté du 24 août 2017…

Dopage : confirmation d'une sanction de l'AFLD contre un entraîneur s'étant opposé au contrôle de nageuses

Aoû 28, 2017
Le Conseil d'État, aux termes d'une ordonnance du 25 août 2017, rejette la demande en référé d'un entraîneur de natation suspendu par l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) au motif…

Football : vers un changement de règles majeur aux États-Unis ?

Aoû 09, 2017
Le Club du Miami FC a indiqué avoir saisi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) afin de contraindre la Fédération Américaine de Football (US Soccer Federation, USSF) d'introduire le système de…

L’AMA publie la feuille de route vers la conformité au Code Mondial Antidopage de RUSADA

Aoû 03, 2017
L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié, le 2 août 2017, la Feuille de route vers la conformité au Code Mondial Antidopage (le Code) de l’Agence antidopage de Russie (RUSADA).
Contact :

15 Blvd Richard Lenoir
75011 Paris
France

Tel 33 (0)1 48 05 15 66
Fax 33 (0)1 43 57 99 18

nous contacter

 

NEWSLETTER

Suivre l'actualité juridique en droit du sport en vous abonnant à nos newsletters gratuites : 

   - "L'Avocat du sport" (version française)
   - "L'avocat du sport" (version anglaise)

 

S'Abonner

 

 

Nous avons 245 invités et aucun membre en ligne